Le principe du test BlowerDoor

Mesure BlowerDoor selon NF EN 13829

Pour effectuer les mesures, on installe un système BlowerDoor dans une porte extérieure ou une fenêtre du bâtiment. Toutes les autres portes et fenêtres extérieures doivent être fermées, toutes les portes à l’intérieur du bâtiment restent ouvertes pour s’assurer d’une bonne circulation d’air. Le ventilateur BlowerDoor génère une dépression ou une surpession et on mesure le taux d’échange d’air dans le bâtiment.

Les taux d’échange d’air informent sur les fuites dans l’enveloppe du bâtiment. Celles-ci sont localisées lors des mesures et peuvent être étanchéifiées ensuite. Des taux d’échange d’air suffisants ne garantissent cependant pas l’absence de fuites non-autorisées dans l’enveloppe du bâtiment. Une localisation des fuites, au moins sur quelques endroits clefs, fait donc systématiquement partie des mesures BlowerDoor selon NF EN 13829.
 L’efficacité énergétique du bâtiment ainsi que la qualité de la construction sont ensuite optimisées et documentées dans un rapport de test.

Les mesures Blowerdoor sont depuis 1998 une norme technique et l’enveloppe étanche fait partie des exigences du décret sur les économies d’énergie allemande (EnEV).

Le décret sur les économies d’énergie exige que des mesures d’étanchéité à l’air soient effectuées quand la construction du bâtiment est terminée. Nous conseillons cependant un test BlowerDoor supplémentaire pendant la construction tant que l’enveloppe étanche est encore visible. Ainsi, les fuites sont plus facilement accessibles et peuvent généralement être étanchéifiées sans trop d’effort.  Si l’on effectue les mesures uniquement une fois le bâtiment fini, il est plus difficile et donc plus coûteux de remédier aux fuites.

Les fuites les plus courantes dans un bâtiment

Les raccords et passages d'une construction sont les endroits les plus sensibles aux fuites, ou plutôt, aux défauts d'étanchéité. Il faudra donc planifier la couche d'étanchéité à l'air dans le détail pour éviter des interventions ultérieures coûteuses.

Les fuites les plus courantes se trouvent généralement aux endroits suivants :

  • Aux raccords et joints des éléments de construction
  • Aux passages des tuyaux et des câbles à travers la couche d'étanchéité à l'air
  • Dans les combles aménagés et notamment aux raccords au sol des portes et fenêtres allant jusqu'au sol
  • Aux jointures de différents matériaux de construction
  • Aux extensions et saillies
  • Aux embrasures des fenêtres et portes extérieures
  • Aux velux et aux chiens-assis